La Poste

Branche Réseau : négociation en cours d’un accord Guichetiers qui couvrira 3  grandes thématiques : la reconnaissance professionnelle, l’organisation du travail et la conciliation vie professionnelle/ vie privée.

Elections CA : avec 22,56%, la CFDT conforte sa 2ème place et progresse de plus de 4 points. Ces excellents résultats, fruit du travail collectif de toutes les équipes, permettent à la CFDT d’obtenir un second siège au Conseil d’Administration.

Post Immo : la CFDT obtient 54,62% des suffrages aux élections CE/DP. Cette progression de plus de 10 points permet de confirmer la CFDT à la 1ère place des organisations syndicales représentatives à Poste Immo. Des résultats impressionnants, fruits d’un travail remarquable de nos militants.

La conjoncture actuelle dans les autres réseaux bancaires, et plus largement concernant l’emploi en France, est pour le moins anxiogène. Une concurrence accrue, des licenciements importants et des règles bancaires toujours plus dures… autant de raisons pour la CFDT de vouloir obtenir des garanties fortes.

Dans ce contexte, le projet d’accord AMB2 semble être comme un bouclier car il permet la garantie du maintien des emplois. A savoir que, cette négociation a permis d’obtenir l'engagement de l’entreprise de conserver les 19 Centres Financiers ainsi que ceux des Dom au moins jusqu'en 2020.

Outre cela, une véritable prise en compte d'un besoin de formation de qualité ainsi qu'une meilleure visibilité sur les parcours professionnels sont clairement exprimés dans cet accord.

La DAST et les Directions Régionales se restructurent. En deux mois… 30 emplois supprimés ou délocalisés pour la DAST de Toulouse, et quant aux Directions Régionales, peu importent les distances kilométriques, peu importent les évolutions du Réseau à mener ! Des « inducteurs » gravés dans le marbre, présentés à la table du « monologue social ». Ras le bol de ce manque de respect pour les postiers impactés !

Et nous parlerons très prochainement, des rapprochements immobiliers entre les Directions Régionales du Courrier et du Réseau. Mutualisation, rapprochement… mais sous quelles conditions ? Des bruits de couloir circulent, et il y a rarement de fumée sans feu….

L’accord « Un Avenir Pour Chaque Postier » a été représenté à la signature en ce début d’année, décortiqué en 3 accords distincts.

Chaque organisation syndicale a signé l’(es) accords qui les intéressait et surtout en faisant soin, pour les non signataires de celui de 2014, de ne pas signer celui (ceux) qui la mettrait en difficulté.

Ils laissent cette tâche à d’autres de le faire (CFDT, CFTC, CGC et UNSA), puisque, de façon évidente, l’accompagnement au Plan Stratégique 2020 est nécessaire si on souhaite un minimum de droit pour tous les salariés qui seront impactés.

Quoi qu’on en pense, ces accords sont contraignants pour La Poste car il est opposable juridiquement.

A ce jour tous ces chantiers sont gelés. Seules les déclinaisons obligatoires des accords interprofessionnels ont aboutis, à minima sur le télétravail tandis que l’accord dellaa7-10contrat de génération beaucoup plus pertinent est en phase de signature à l’heure de la rédaction de cet article.

Comment expliquer cette situation ?

Guerre de pouvoir postalo/postal, manque de vision stratégique aggravée par la crise économique, paradoxe de la décentralisation d’une main et de la concentration de l’autre, perte de confiance dans le syndicalisme ? Tous les ingrédients sont hélas réunis.