Média

Les élections professionnelles vont se tenir en mars dans un contexte économique très délicat pour l'entreprise et ses salariés.

DECLARATION COMMUNE

DES ORGANISATIONS SYNDICALES DES REGIES PUBLICITAIRES O2PUB ET MIDI-MEDIA

Depuis le rachat du groupe Midi Libre par La Dépêche du Midi et Centre France, opération réalisée mi-juin, plus de trente journalistes de Midi Libre ont fait valoir leur clause de cession afin de quitter l’entreprise.

Parmi eux, le Directeur de l’Indépendant de Perpignan dont on ne sait s’il va être remplacé.

Dans le Groupe La Dépêche, tandis que les mots d’ordre sont économie et baisse de la masse salariale, et alors même que de nombreux départs sont à la clé, on enregistre pourtant des embauches.

Suite au rachat du groupe des Journaux du Midi (Midi Libre) courant 2015,  les délégués de la DDM ont demandé l'ouverture de négociations en vue de la constitution d’un comité de groupe.

Quatre points de mieux qu’en 2012 : avec 16,55 % des voix la CFDT est la seule organisation syndicale à progresser pour ce premier tour des élections à la Commission de la carte.

Même si le SNJ et la CGT enregistrent un très léger recul, cette progression, la CFDT ne la doit qu’à elle-même puisqu’elle gagne également en voix.

Nous avons un seul regret, et de taille : l’abstention qui est de 63,46 %.

Le quorum n’étant pas atteint il y aura donc un second tour du 1er au 11 juin, une seconde chance pour les journalistes, de se mobiliser et confirmer l’ouverture vers davantage de pluralité à la Commission de la carte, signifiée dès ce premier tour.

C’est tout le travail déjà engagé par la CFDT, avec pour objectif d’aider la profession à tenir bon dans la crise, à passer le cap des révolutions en cours, pour ne rien lâcher sur l’essentiel :

les valeurs de rigueur et de responsabilités qui fondent notre métier.

Communiqué de presse CFDT S3C