Les jeunes

La fédération F3C a développé un cahier revendicatif pour faire de cette réforme des rythmes éducatifs une réussite :

  • Un temps périscolaire doit être rendu obligatoire POUR TOUS !
  • Le périscolaire doit être accessible A TOUS, et sur TOUT LE TERRITOIRE. Il ne doit pas y avoir de discriminations à l’accès par le coût ou par le fait que les parents travaillent : l’égalité des chances est en effet un facteur républicain.
  • Le personnel doit être formé par le biais du CQP Animateur Périscolaire : cela donne du qualitatif en permettant le développement de l’enfant ce qui aboutit à la satisfaction des parents d’élèves. De plus, via la formation, le salarié s’inscrit dans un parcours qualifiant. Former les salariés permet de trouver une contrepartie à la baisse du taux d’encadrement. Le premier niveau de qualification exigé doit être le CQP animateur périscolaire. Le recrutement de BAFA ou de BAFD ne doit se faire que si l’employeur s’engage à le former.

Afin de limiter la grogne des collectivités, un décret du Ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie Associative, a été publié. llaa7-15Celui-ci diminue le taux d’encadrement des activités périscolaires en baissant le seuil d’un encadrant pour 10 enfants à un pour 14 concernant les moins de 6 ans et un encadrant pour 14 enfants à 1 encadrant pour 18 enfants pour les 6-18 ans. Cette dérogation est acceptée seulement si la municipalité s’inscrit dans le cadre du PEDT. Cette mesure a été prise sans s’interroger si cela n'allait pas aggraver encore plus les inégalités. Quid d'une école se situant en zone prioritaire d'éducation (ZEP) ?

Etc... A contrario, dans les centres de loisirs, le taux d’encadrement pour les titulaires du BAFA est d’un encadrant pour 8 enfants de moins de 6 ans et un encadrant pour 12 enfants de 6 à 18 ans. Les titulaires du BAFA ne sont donc pas formés ne serait-ce que pour encadrer un tel nombre d’enfants.

llaa6-16

Avec un très faible taux de syndicalisation chez les jeunes, 13,5% chez les moins de 36 ans et un taux de 3,91% chez les moins de 30 ans, le S3C Midi-Pyrénées par l’intermédiaire de ses responsables jeunes Mathieu MARFAING et Jimmy FERNANDEZ organisent des soirées débats et des actions de développement en entreprise avec les sections. Afin d’assurer le renouvellement générationnel dont le syndicat a énormément besoin.
Le groupe jeunes a crée un FACEBOOK : syndicat S3C midi-py, si toi aussi tu as envie d'apporter ta contribution et tes idées au groupe jeunes : tu es le bienvenu !!!!!

llaa6-17

Contact :

Mathieu MARFAING : 06.87.77.24.64
Jimmy FERNANDEZ : 06.09.53.50.51

llaa6-15L’URI (Union Régional Interprofessionnel) Midi Pyrénées a organisé une journée table ronde autour de la réforme sur les rythmes scolaires. Pour la CFDT, les salariés concernés par ce dossier sont regroupés dans les fédérations F3C, FEP (Enseignement Privé), INTERCO (personnel municipal ou des collectivités) et SGEN (Education Nationale). Jeudi 16 janvier, des militants CFDT des différents syndicats concernés sont venus témoigner de leur quotidien, des craintes et des certitudes que l’évolution des rythmes scolaires a imposé dans leur travail.

Cette initiative de l’URI est à saluer car nous avons réellement besoin de cette coordination, de ces échanges entre les différents secteurs pour que notre action CFDT soit la plus efficace que possible et réponde à l’intérêt général de l’objectif de la réforme et de ses personnels. La CFDT n’incitera pas l’opposition d’un secteur d’activité par rapport àun autre.

Comme adhérent, pour poursuivre l'oeuvre entammée il y bien longtemps...

Comme représentant des salariés dans l'entreprise : Délégué du personnel, Membre des CHSCT, Délégué Syndical.....
Ou autre, car il faut du monde pour faire tourner la "machine".....

Si les valeurs de la CFDT vous parlent, venez faire un tour, vous serez bien accueilli....

A bientôt ?